Méditation, intuition et management : pratiques pour un leadership inspirant !

sebastien-henry-meditaiton-leadership-lilleInterview de Sébastien Henry, formateur, coach, entrepreneur et conférencier, spécialiste de l’accompagnement de dirigeants et d’entrepreneurs.

Auteur de « Quand les décideurs s’inspirent des moines. 9 principes pour donner du sens à votre action » et « Ces décideurs qui méditent et s’engagent » (Editions Dunod). Retrouvez Sébastien Henry et Stéphane Nau lors de la conférence exceptionnelle organisée par la Cité du Management le 9 février 2017. Détails et inscription.

Sébastien a initié le programme « Méditation & Leadership » , proposé à Lille par Stéphane Nau. Interview.

A quoi peut servir la méditation pour un dirigeant, un manager ?

Au cours de mes 12 années de pratique quotidienne de la méditation, en tant que décideur moi-même, et à travers mon travail d’accompagnement de dirigeants et d’entrepreneurs, j’ai pu observer

qu’une pratique régulière de la méditation permet de :

  • ressentir davantage de sérénité au coeur de l’action, au lieu de se laisser gagner par une tension chronique
  • développer davantage d’empathie pour ses collaborateurs, ce qui se traduit notamment par une meilleure perception des « signaux faibles » émotionnels et par une confiance accrue au sein des équipes
  • acquérir la capacité de prendre des decisions plus rapides et plus justes, dans la mesure où la prise de décision est moins contaminée par l’agitation de l’ego.

Quel est le lien entre méditation et intuition profonde ?

Ce que j’appelle l’intuition profonde est une voix de sagesse intérieure dont chacun d’entre nous peut disposer à tout moment. Elle est disponible comme une cascade qui coulerait jour et nuit, mais cette cascade se trouve au milieu d’une ville en perpétuelle agitation. Cette ville est notre mental qui ne s’arrête jamais de se projeter dans l’avenir et ou de revenir sur le passé, dont le bruit continuel nous empêche de nous mettre à l’écoute de notre intuition.

Dans la mesure où elle consiste à être pleinement conscient du moment présent en devenant attentif à notre respiration, la méditation calme naturellement notre mental et permet à notre intuition profonde de se faire entendre.

Concrètement, il devient beaucoup plus facile de se mettre à son écoute après une séance de méditation. Il y a donc un lien très fort entre les deux.

Comment libérer et s’appuyer sur l’intuition de ses collaborateurs pour porter des projets de changement impactant ?

Nos collaborateurs ont souvent un fort potentiel d’idées innovantes, largement sous-exploité lorsque nous ne prenons pas le temps, en tant que manager ou dirigeant, de contribuer à les faire émerger. Une partie de ces idées innovantes trouvent leur source dans l’intuition, cette force créative qui complète de façon très puissante la capacité d’analyse.

Il est extrêmement utile que managers et dirigeants sachent encourager leurs collaborateurs à utiliser leur intuition, notamment au cours de projets de changements. Au-delà de l’apport d’idées créatives, cela permet d’accroître la capacité d’anticipation. Créativité et sagesse de l’intuition sont trop souvent perdues.

La meilleure façon pour managers et dirigeants de capter cette richesse est déjà d’apprendre à se mettre à l’écoute de leur propre intuition, et de lui faire peu à peu confiance. C’est tout à fait compatible avec l’usage d’une capacité d’analyse fine et exigeante.

Méditer est-il vraiment compatible avec la vie en entreprise ?

Absolument. Méditer est beaucoup plus simple et beaucoup plus concret que ce que beaucoup de gens imaginent. Cela n’empêche en rien d’agir au quotidien. Au contraire, notre action en tant que décideur devient plus centrée sur l’essentiel, plus juste. On peut en mesurer les effets avec seulement 15 ou 20 minutes de pratique par jour.

Je suis persuadé que, dans le futur, méditer sera considéré comme aussi naturel que faire du sport régulièrement. Personne ne se pose la question de savoir si faire du sport est compatible avec la vie en entreprise. La méditation est une pratique nouvelle en Occident, mais souvenons-nous qu’il y a un siècle, « faire du sport » était tout à fait incongru. Il y a tout de même une différence essentielle entre le sport et la méditation : la méditation a un impact beaucoup plus profond non seulement sur notre management, mais aussi sur notre bien-être et sur le sens que nous donnons à notre vie.

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

J’ai débuté mon cheminement spirituel en même temps que j’ai entamé ma carrière professionnelle, il y a plus de 15 ans. Au cours de ces années, j’ai toujours cherché une voie sur laquelle ma pratique de la méditation pouvait s’intégrer à mon rôle de manager, puis de dirigeant. J’ai maintenant fait l’expérience que cette voie existe, grâce notamment à mes 10 années d’expérience en Asie, où la méditation fait davantage partie du contexte culturel.

Cette voie peut prendre des formes différentes selon les personnes, mais il y a entre elles un trait commun : la capacité à diriger de façon plus consciente, avec une plus grande « qualité d’être » et davantage d’empathie. Des qualités essentielles que les collaborateurs attendent avec impatience dans beaucoup d’entreprises.