Découvrez 5 indicateurs du bien-être au travail sur lesquels agir rapidement

Le bien-être au travail… bien souvent, en tant que manager ou dirigeant, ce sujet est laissé de côté. Pas qu’il ne soit pas pertinent, mais les urgences et l’action sont si denses que nous sommes amenés à constater les effets du « mal-être » et d’apporter de réponses correctives (parfois dans la douleur), plutôt que d’anticiper. A laisser de côté l’état des femmes et des hommes au bénéfice de la performance – du moins le croit-on.

Pourtant, des signaux simples et observables chaque jour peuvent s’allumer, nous alertant sur la nécessité de prendre le sujet à bras le corps. Autant de signaux qui agrègent la souffrance personnelle (pouvant aller jusqu’au burnout) et la dégradation de la performance individuelle et collective.

Parmi ceux-ci, 5 peuvent aisément être pris en compte rapidement :

  • Des réactions émotionnelles : irritabilité, promptitude à la colère ou aux larmes…
  • Des relations conflictuelles avec Jes collègues et/ou la hiérarchie…
  • Un degré d’insatisfaction exprimé, une démotivation au travers d’arrêts maladie, de demande de mutations, d’alimentation…
  • Un sentiment d’isolement et de manque de soutien, forte aspiration à s’échapper de sa situation professionnelle
  • Des signes comportementaux inhabituels : des retards motivés ou non, un manque d’énergie physique, absentéisme ou présentéisme…

Ce sont autant de signes de souffrance au travail. A titre préventif, et sans empiéter sur les structures existantes et indispensables (CHSCT, RH, Pole Santé Travail, Psychologues, infirmières…), la pleine conscience apporte des réponses.

L’expérience, et les études scientifiques, montrent que mettre en place un programme de méditation de pleine conscience influe sur des paramètres individuels et collectifs :

Les études scientifiques convergent dans leurs résultats sur les thèmes suivants :

  • Moins enclin à la détresse psychologique – satisfaction et bien être plus grands
  • Meilleure acceptation des émotions – remise « en route » plus rapide après un moment difficile
  • Moins de pensées négatives – plus apte à les lâcher
  • Estime de soi plus élevée – plus stable, moins tributaire de l’extérieur
  • Relations plus satisfaisantes – meilleure communication, moins disposé aux pensées négatives pendant et après conflit
  • Meilleure capacité à coopérer et à percevoir le point de vue de l’autre
  • Moins enclin à se mettre sur la défensive – moins de réaction « agressives »
  • Renforcement de l’attention, des performances, de la productivité, du sentiment de satisfaction, des relations avec les collègues
  • Baisse du niveau de stress professionnel
  • Meilleure maîtrise de son comportement – résistance aux impulsions
  • Meilleure santé générale – risques cardiovasculaires, comportements addictifs, limitation de l’usage de drogues, alcool, médicaments, caféine – moins d’hospitalisation

Il est démontré par les études – et par l’expérience – que des indicateurs clé de performance peuvent être impactés positivement :

  • Taux d’absentéisme dûs au stress et aux problèmes de santé
  • Employés plus impliqués
  • Hausse de la productivité
  • Moins de conflits
  • Plus grande satisfaction personnelle
  • Turnover plus faible
  • Créativité et capacité d’innovation accrues

Et si nous en parlions, pour découvrir ensemble l’étendue des bénéfices de la pleine conscience ? Contact.

Pouvez-vous concilier performance économique et valeurs humanistes ?

Peut-on concilier performance économique et valeurs humanistes dans l’entreprise ? Découvrez ce que Jacques Lecomte, auteur du livre très remarque « Les Entreprises humanistes », et plus récemment « Le monde va beaucoup mieux que vous ne croyez », pense du pont qui peut se faire entre sagesse et business… L’apport de la méditation associé à la psychologie positive proposé par cet expert résolument optimiste !

C’est l’esprit dans lequel le programme « méditation & leadership » est proposé en France, Belgique, Luxembourg et Suisse par des facilitateurs expérimentés.