Le plus nous sommes occupés, le plus nous avons besoin de pleine conscience.

Les entreprises les plus en développement sont débordées ! tout comme leurs dirigeants et leurs équipes. Tous prennent des risques sur leur propre santé… Mais souvent, les dirigeants semblent terrifiés de demander à leurs collaborateurs de faire des pauses, d’arrêter de travailler pendant quelques minutes chaque jour pour reprendre leur souffle.

« Travailler dur, travailler plus vite, faire plus avec moins » – voilà ce que j’entends régulièrement lorsque je rencontre un dirigeant. Pas toujours heureusement ! D’autres me disent que le profit est l’un des indicateurs de succès, l’autre étant… le bien être des collaborateurs. Les deux ensemble. Indissociables. Ceux-ci mettent en avant que les solutions limitées au profit sont plus risquées et moins stables. Ils lancent également que ce qui est le plus important est la performance durable, c’est à dire celle qui se construit et se développe naturellement à l’initiative des individus. Ces dirigeants avant-gardistes reconnaissent que l’une des meilleures stratégies d’affaires consiste à développer la pleine conscience de leurs collaborateurs.

Découvrez nos programmes de pleine conscience en entreprise ici.

La très sérieuse revue « Harvard Business Review », que. l’on ne peut taxer de complaisante, met en avant qu’Aetna, aux Etats Unis, l’un des leaders du mouvement pour appliquer les pratiques de psychologie positive au travail, a institué un programme de formation à la pleine conscience conçu pour enseigner aux employés comment prendre de courtes pauses pour se centrer à travers la méditation et le yoga. Plus d’un quart des 50 000 employés d’Aetna y ont participé. Les scores de pleine conscience ont augmenté comme prévu, mais incroyablement, en moyenne, les niveaux de stress ont chuté de Lire la suite