Méditer : une mesure proposée par Pierre Gattaz pour faire « gagner la France » !

Alors que le gouvernement a présenté le 31 août l’intégralité de son projet de réforme du Code du Travail, le Medef tenait son université d’été à Paris les 29 et 30 août à Paris. L’occasion d’un débat d’idées sur le fonctionnement du monde de l’entreprise et de la société qui a pris une tournure relativement iconoclaste avec la présentation de « 60 idées pour Emmanuel Macron », destinées à faire « gagner la France ». Ces propositions de personnalités de la société civile ont été triées et sélectionnées par le patron du Medef Pierre Gattaz et Marie Georges, présidente de Paris Pionnières, incubateur de start-up dirigées par des femmes.

Le magazine Capital a recensé les idées les plus marquantes. Parmi celles-ci, on trouve notamment le droit à la méditation en entreprise, porté par les deux fondateurs de CYD, une société permettant de faire du sport gratuitement en communauté. « La méditation permet de réduire le stress, d’accroître l’empathie, de développer l’intelligence émotionnelle, mais aussi d’améliorer la communication avec les autres […] Le salarié peut voir sa productivité s’améliorer », écrivent-ils.

10 minutes de méditation par jour au bureau pour une “productivité positive”

Le droit à la méditation en entreprise : voilà ce pour quoi militent Romain Rainaut et Grégory Mollet-Vieville, fondateurs de CYD, une société permettant de faire du sport gratuitement en communauté. “La méditation permet de réduire le stress, d’accroître l’empathie, de développer l’intelligence émotionnelle, mais aussi d’améliorer la communication avec les autres, le lien social. À partir de cet impact positif sur sa journée, le salarié peut voir sa productivité s’améliorer”, défendent-ils, fixant le curseur à 10 minutes par jour. De là à ce que le gouvernement l’inclue dans sa réforme du droit du travail…

Bien sûr, il s’agira d’être vigilant à ne pas ancrer la méditation comme un « outil de productivité », mais bien de déconnexion à la sérénité amenant, entre autres, à une efficacité plus juste et durable. Nous n’en sommes pas encore là.

D’autres propositions visent à mettre en avant la France à l’échelle internationale en créant un « French Month », supprimer le bac sous sa forme actuelle, augmenter la part de l’alimentation chez les ménages…

S’il n’est pas certain que ces propositions soient un jour mises en application, elles ont cependant le mérite de remettre en cause certains modes de pensée. Le nouveau locataire de l’Élysée, qui a fait part de sa volonté de moderniser la France, y sera-t-il sensible ?

Découvrez 5 indicateurs du bien-être au travail sur lesquels agir rapidement

Le bien-être au travail… bien souvent, en tant que manager ou dirigeant, ce sujet est laissé de côté. Pas qu’il ne soit pas pertinent, mais les urgences et l’action sont si denses que nous sommes amenés à constater les effets du « mal-être » et d’apporter de réponses correctives (parfois dans la douleur), plutôt que d’anticiper. A laisser de côté l’état des femmes et des hommes au bénéfice de la performance – du moins le croit-on.

Pourtant, des signaux simples et observables chaque jour peuvent s’allumer, nous alertant sur la nécessité de prendre le sujet à bras le corps. Autant de signaux qui agrègent la souffrance personnelle (pouvant aller jusqu’au burnout) et la dégradation de la performance individuelle et collective.

Parmi ceux-ci, 5 peuvent aisément être pris en compte rapidement :

  • Des réactions émotionnelles : irritabilité, promptitude à la colère ou aux larmes…
  • Des relations conflictuelles avec Jes collègues et/ou la hiérarchie…
  • Un degré d’insatisfaction exprimé, une démotivation au travers d’arrêts maladie, de demande de mutations, d’alimentation…
  • Un sentiment d’isolement et de manque de soutien, forte aspiration à s’échapper de sa situation professionnelle
  • Des signes comportementaux inhabituels : des retards motivés ou non, un manque d’énergie physique, absentéisme ou présentéisme…

Ce sont autant de signes de souffrance au travail. A titre préventif, et sans empiéter sur les structures existantes et indispensables (CHSCT, RH, Pole Santé Travail, Psychologues, infirmières…), la pleine conscience apporte des réponses.

L’expérience, et les études scientifiques, montrent que mettre en place un programme de méditation de pleine conscience influe sur des paramètres individuels et collectifs :

Les études scientifiques convergent dans leurs résultats sur les thèmes suivants :

  • Moins enclin à la détresse psychologique – satisfaction et bien être plus grands
  • Meilleure acceptation des émotions – remise « en route » plus rapide après un moment difficile
  • Moins de pensées négatives – plus apte à les lâcher
  • Estime de soi plus élevée – plus stable, moins tributaire de l’extérieur
  • Relations plus satisfaisantes – meilleure communication, moins disposé aux pensées négatives pendant et après conflit
  • Meilleure capacité à coopérer et à percevoir le point de vue de l’autre
  • Moins enclin à se mettre sur la défensive – moins de réaction « agressives »
  • Renforcement de l’attention, des performances, de la productivité, du sentiment de satisfaction, des relations avec les collègues
  • Baisse du niveau de stress professionnel
  • Meilleure maîtrise de son comportement – résistance aux impulsions
  • Meilleure santé générale – risques cardiovasculaires, comportements addictifs, limitation de l’usage de drogues, alcool, médicaments, caféine – moins d’hospitalisation

Il est démontré par les études – et par l’expérience – que des indicateurs clé de performance peuvent être impactés positivement :

  • Taux d’absentéisme dûs au stress et aux problèmes de santé
  • Employés plus impliqués
  • Hausse de la productivité
  • Moins de conflits
  • Plus grande satisfaction personnelle
  • Turnover plus faible
  • Créativité et capacité d’innovation accrues

Et si nous en parlions, pour découvrir ensemble l’étendue des bénéfices de la pleine conscience ? Contact.

Mettre la mindfulness au service des dirigeants.

Réunion découverte

« La méditation au service du dirigeant, des résultats étonnants » en partenariat avec Cepi Management.

le 2 juillet à Marcq en Baroeul. Inscription ici.

Comment ça va – Stéphane Nau est heureux de vous annoncer la naissance du partenariat avec Cepi Management, entreprise de formation de premier plan auprès des décideurs, managers et organisations du Nord de la France.

Ensemble, Cepi Management et Comment ça va – Stéphane Nau s’engagent dans la création d’un pont entre sagesse et business. Promouvoir un leadership inspirant, qui associe sérénité, créativité, présence, connaissance de soi, compréhension des collaborateurs, prise de décision, performance…

Ce partenariat, fondé sur deux programmes de pleine conscience de référence, invite les dirigeants et les managers à s’ouvrir à eux-mêmes, à leurs collaborateurs et au monde pour développer de nouvelles formes de management :

  • « méditation & leadership« , un parcours inspirant pour décideurs et managers composé de 5 séances de méditation et de partages sur des problématiques professionnelles
  • « Pleine conscience pour décideurs« , un parcours de 8 séances unique pour développer ses capacités de leader (connaissance de soi, compréhension de son équipe, prise de décision, communication, créativité…)

Ces programmes sont proposés à partir de septembre 2017 à Marcq en Baroeul.


Expert en management, stratégie et coaching, Cepi Management, filiale de la CCI Grand Lille, accompagne depuis plus de 40 ans les dirigeants et managers dans leur développement et celui de leur entreprise. Outre de nombreux cycles « d’entraînement », Cepi Management est le fer de lance de l’Executive MBA CPA, dans lequel se sont formés plus de 1500 dirigeants du Nord de la France. Découvrez Cepi Management ici.

Expert en Minduflness auprès des équipes et des organisations, Comment ça va – Stéphane Nau ouvre le champ de la pleine conscience aux décideurs, managers et équipes, leur permettant de trouver de nouvelles ressources en elles-mêmes. Elle a été fondée en 2014 par Stéphane Nau, instructeur MBSR et expert en mindfulness, management et communication. Il anime de nombreux programmes en entreprise. Détail des programmes sur notre site entreprises ici.

 

La pleine conscience au service de la flexibilité émotionnelle.

Découvrez la pleine conscience en entreprise à Lille : http://www.commentcava-entreprises.org

Dans cette conférence Yves LE BIHAN cite les résultats d’une étude réalisée en entreprise après un entraînement à la mindfulness (méditation de pleine conscience) d’1h30 sur 8 semaines. 2/3 des salariés déclarent être moins stressés.  76% ont augmenté leur attention, et 80% leur flexibilité émotionnelle c’est à dire leur capacité à se détacher de leurs émotions. Eclairant et enthousiasmant !

Et si on s’arrêtait ?

La pleine conscience en entreprise à Lille, pour les décideurs, managers, équipes : http://www.commentcava-entreprises.org

mindfulness manager

« À quoi peut bien servir cette victoire, surtout après avoir passé nos plus belles années à griller et abimer un corps magnifique, dilapider une énergie qui semblait inépuisable pour finalement aboutir à la réalisation de nos soi-disant rêves, mais avec un corps passablement dégradé, une vitalité réduite ou un moral en berne et le stress omniprésent désormais ? ». Plusieurs dirigeants et managers ont exprimé ceci lors de partages et d’échanges, dans nos groupes de pleine conscience en entreprise. Comme une souffrance. L’absence de joie. La résignation, aussi.

Faut-il pour autant en rester là ? Dans cet article, explorons…

  • ce que veut dire « retour à la sagesse », qui n’est pas un concept mais une action concrète,
  • le « pourquoi » de ces ressentis, qui ne datent pas d’hier,
  • comment la pleine conscience est un engagement sincère pour soi menant à l’ouverture et à l’efficacité,
  • pourquoi « s’arrêter » est synonyme d’action juste, claire et engagée.

Lire la suite

3 ans de recherche, 427 entretiens : quel impact de la pratique méditative sur le processus décisionnel ?

rse decision meditationLe projet RESPONSE repose sur trois années de travaux, afin d’étudier la cohérence entre les attentes de la société d’une part, et la compréhension des managers d’autre part, sur la responsabilité de leur entreprise vis à vis de la société.

Il en ressort de cette étude passionnante et très opérationnelle qu’une pratique méditative a un impact sur le processus décisionnel en matière de responsabilité sociétale de l’entreprise. Lire la suite

Lorsque les députés anglais parlent de la mindfulness en entreprise.

La pleine conscience en entreprise, pour décideurs et managers, à Lille : http://www.commentcava-entreprises.org

mindful-ukPremière mondiale. Les députés de sa Majesté, au Royaume Uni, instaurent la méditation de pleine conscience dans la loi. Des députés britanniques ont découvert il y a quelques temps la pratique de la méditation. Il en est sorti un document de politique publique publié par le Mindfulness All Party Parliamentary Committee.

Cette initiative s’appelle la « Mindful Nation UK : Report by the Mindfulness All-Party ». Toutes les infos ici (rapport complet). Téléchargement des rapports en bas de cette page.

Déployer la pleine conscience en entreprise.

L’initiative s’approfondit maintenant pour formuler des recommandations pour les entreprises.

Ce rapport détaille Lire la suite

Le multi-tasking et le stress du manager sont-ils une fatalité ?

Est-ce que la pleine conscience (mindfulness) serait, une fois de plus, l’une de ces modes managériales qui débarquent de manière périodique sur le plancher de nos entreprises et de nos organisations ?

Lorsque des entreprises aussi gigantesques et sérieuses que Google, Aetna, Intel, General Mills ou Target, de même que des universités de prestige telles Oxford avec son Mindfulness Center, mettent en place des programmes basés sur la pleine conscience, il y a lieu de s’intéresser à la chose…

Programmes de pleine conscience pour managers.

Pleine conscience en entreprise, de quoi parle-t-on ?

Commençons tout d’abord par bien définir ce qu’est la pleine conscience. Ellen Langer, chercheuse en psychologie à Harvard dans une entrevue accordée au magazine Forbes (lire le compte rendu de Sebastian Bailey intitulé « The Huge Value Of Mindfulness At Work: An Interview With Ellen Langer »), explique qu’elle a contribué, de par ses recherches et ses conférences, Lire la suite

Comment améliorer les indicateurs RH ? Le point de vue décalé de Christophe André pour Comment ça va ?

christophe andre pleine conscience mindfulness entreprise rhBaisse de la productivité, de la concentration, hausse de l’absentéisme, mal-être des salariés, sécurité au travail… Les conséquences du stress en entreprise ne sont pas minces. S’il existe à ce jour de nombreux outils pour lutter contre le stress, certaines pratiques, déjà en place aux Etats Unis, commencent à s’installer dans les entreprises françaises, grandes ou moins grandes, avec d’heureux succès. Elles auraient tout intérêt à rentrer de façon plus franche encore chez les acteurs économiques.

C’est le cas de la méditation de pleine conscience. Christophe André, psychiatre et psychothérapeute, auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, donne à Comment ça va ? son éclairage décalé mais plein de bon sens sur le sujet. Vous pouvez rejoindre un groupe d’entrepreneurs et de dirigeants s’initiant à la pleine conscience, ou le programme « Méditation & Leadership« .

Questions abordées dans cet article :

  • Qu’est-ce que la méditation de pleine conscience ?
  • Est-il difficile de travailler ces techniques ?
  • Pourquoi utiliser la méditation de pleine conscience en entreprise ?
  • Comment comprenez-vous cette frilosité française ?
  • Que peut faire le RH pour favoriser l’introduction de cet outil ?
  • Comment mettre en action la pleine conscience dans mon entreprise ?

Lire la suite

Les réunions en pleine conscience : que de bénéfices !

La pleine conscience en entreprise à Lille : http://www.commentcava-entreprises.org

Les réunions en pleine conscience : quelle productivité ! Cet article fait suite à celui-ci décrivant ce qu’est une réunion en pleine conscience. Pour le (re)lire, c’est ici.

Si vous avez des réunions au travail et que vous n’en êtes pas satisfaits, cela peut vous intéresser :

Les collaborateurs arrivent à la réunion en sachant qu’elle ne commence jamais à l’heure : il faut attendre la personne qui est chroniquement 15 minutes en retard à chaque réunion. Le premier tiers de la réunion est repris par des mises à jour de statut qui auraient pu être mieux partagées par courrier électronique. Au moment où vous arrivez vers les points de l’ordre du jour pour la discussion, la plupart des gens ont commencé à faire d’autres choses, vérifier leurs mails, en utilisant les médias sociaux ou tout simplement rêvent… La réunion dépasse son heure de fin prévue et tous les éléments non résolus sont remis à la prochaine réunion. Vous avez le sentiment qu’il y avait 101 façons plus productives d’occuper votre temps.

Donc, si vous pensez que les réunions au travail sont une perte de temps, vous n’êtes sans doute pas le seul…Des études suggèrent que les les participants à une réunion pensent que 30 à 50% du temps qu’ils y passent est gaspillé. Jusqu’à 50% de la journée de travail, c’est beaucoup de temps improductif !

Voici quelques stratégies issues de nos expérimentations de pleine conscience en entreprise, pour accroître la productivité dans

Lire la suite